Press enter to see results or esc to cancel.

Inspiration : un leadership en or

Vous souvenez-vous de la phrase de Thomas Edison ? « Être un génie c’est peut-être 1% d’inspiration et 99% de transpiration ». Constituer le personnel de l’entreprise renverse totalement l’équation : tout est presque inspiration et la transpiration n’a que peu à voir avec cela. Telle est la conclusion d’une étude parue récemment.

De nombreux commentateurs parlent avec désinvolture de « l’engagement » des employés comme si ce concept était universel et facile à définir. Il est pourtant utile de clarifier ses éléments constitutifs, que nous avons classés en trois niveaux.

Inspiration : au plus haut niveau de la pyramideinspiration4

Les éléments fondamentaux – appelés la satisfaction des employés – sont les essentiels. Avoir un environnement de travail sûr et les outils nécessaires pour faire son travail est une base. Abraham Maslow nous a appris que nous ne pouvons pas nous préoccuper des objectifs plus élevés tant que nous ne sommes pas en possession des premières nécessités engendrées par la vie, y compris la sécurité.
Viennent ensuite les éléments d’un vrai engagement, comme avoir le sentiment que vous faites partie d’une équipe géniale, que vous apprenez et développez et que vous pouvez avoir un impact réel sur l’avancée des objectifs de votre entreprise. Et puis ensuite, se trouve le sentiment lorsque que vous trouvez du sens et un but à la mission de l’entreprise, en un mot : l’inspiration.
La plupart d’entre nous savent à quel point l’inspiration est importante dans la vie quotidienne. Au travail, les employés réagissent différemment quand ils sont face à un mur. Les employés satisfaits tiennent une réunion pour discuter de ce qu’il faut faire avec les murs. Les employés engagés commencent à chercher des échelles pour escalader le mur. Les employés inspirés percent directement le mur.

Dans cette recherche, plus de 300 cadres supérieurs d’entreprises partout dans le monde on été interrogés. Il leur a été demandé d’évaluer, en se basant sur leurs impressions, la productivité relative des employés mécontents, satisfaits, engagés et inspirés. Les résultats indiquent la puissance productive d’une main-d’œuvre engagée et inspirée. Si les employés satisfaits sont productifs à un niveau d’indice de 100, alors les employés engagés produisent à un indice de 144, presque supérieur de moitié. Ensuite, vient la partie problématique : les employés inspirés marquent 225 sur cette échelle. D’un point de vue purement quantitatif, en d’autres termes, il faudrait 2,25 employés satisfaits pour générer le même résultat que celui d’un employé inspiré.

Que font les entreprises pour construire la satisfaction, l’engagement et finalement l’inspiration ? La plupart, malheureusement, n’y arrive pas.
Les managers décident souvent que la question de motivation des employés est d’ordre financier. Payez les gens plus, selon eux, et ils seront heureux. Ainsi, la société surinvestit dans les avantages économiques du travail. Ironiquement, cela peut causer la diminution de l’engagement.

Comment susciter l’inspiration chez ses collaborateurs ?inspiration3

Dans le même temps, de nombreuses entreprises sous-investissent certains des autres éléments fondamentaux. Par exemple la déclaration « Je peux faire mon travail efficacement, sans excès de bureaucratie ». Combien de personne dans votre entreprise seraient d’accord ? Si les gens sont constamment aux prises avec des réunions inutiles, des processus d’approbation encombrants et des difficultés ordinaires, ils sont peu susceptibles d’être satisfaits et encore moins engagés ou inspirés.

Ces méthodes de travail, qui déterminent où nous travaillons, comment nous travaillons et avec qui nous travaillons, sont aussi importants dans la définition de notre expérience au travail que les processus d’affaires formels qui définissent le contenu du travail. C’est un peu la même chose que « Je fais mon travail avec autonomie ». Les faibles étendues de contrôle managérial conduisent souvent les superviseurs à microgérer leurs équipes. Le travail lui-même est souvent routinier jusqu’au point où les gens n’ont aucune chance d’exercer leur créativité.

Et quid de l’inspiration ? Lors de leur création, la plupart des entreprises ont un sens du but et de la mission (le sommet de la pyramide), qui inspire les employés dans la société. Air France permet à ses employés de voyager à un prix réduit. Google « organiserait l’information du monde ». De nombreuses entreprises perdent ce sens de la mission lorsque le fondateur quitte ou décède et que l’organisation vieillit. Pas exactement inspirant…

Certaines entreprises tentent de faire revivre ce sens du but, mais là encore, elles s’y prennent le plus souvent mal. Peut-être que de nouvelles missions audacieuses sont créées, que, malheureusement personne ne prend au sérieux. Peut-être qu’ils négligent le fait de relier la mission de l’entreprise aux missions individuelles et d’équipe, qui est la raison pour laquelle les gens viennent à se sentir inspirés par l’objectif de l’entreprise.

Le leadership d’inspiration : une compétence à acquéririnspiration1

Bien sûr, les entreprises ont besoin de leaders qui apprécient à la fois la performance et l’inspiration, tout comme un bon milieu de travail exige à la fois haute performance et haut engagement. Le problème est que le manager d’aujourd’hui est généralement doué pour atteindre ses objectifs en termes productivité, alors que seule une petite minorité arrive à maîtriser l’art du leadership d’inspiration. En conséquence, ils sont incapables de gérer les individus à leur plein potentiel, de former et de diriger de vraies grandes équipes et de connecter une équipe ou une mission individuelle à l’objectif général de la société. Pour être sûr, il est probablement irréaliste de penser que vous pouvez inspirer tous les employés de votre organisation – chacun travaille pour des raisons différentes. Mais beaucoup de gens cherchent un certain accomplissement dans leur travail. Si vous n’essayez pas d’inspirer ces employés, vous jetez de l’argent par la fenêtre.

La bonne nouvelle est que le leadership d’inspiration peut s’enseigner et s’apprendre. En fait, chacun d’entre nous possède quelques-unes des qualités de leaders inspirants. Le secret est d’aider les leaders à exploiter ces qualités et consolider toutes les qualités qui peuvent compromettre leur capacité à inspirer. Cela commence par un feedback pour évaluer la capacité actuelle d’inspirer de chaque leader ; cela inclue des ateliers et des formations individuelles pour aider les cadres à devenir les leaders les plus inspirants possible. Le processus prend du temps et nécessite de la transpiration – n’oublions pas le 1% d’Edison – mais les investissements ciblés visant à accroître l’inspiration des employés auront beaucoup de répercussions positives en termes de productivité de main-d’œuvre et de résultats financiers. En outre, vos employés seront heureux de venir travailler : ça n’a pas de prix, inspirez-les !


GII, notre organisme de formations, peut permettre à tous leaders de mettre en place un leadership d’inspiration, grâce à des formations telles que :

N’hésitez pas à nous adresser une demande de notre catalogue de formations. Chantal Borys, notre responsable formations est disponible du lundi au vendredi de 8h à 18h pour répondre à vos questions


 

Comments

Comments are disabled for this post