Press enter to see results or esc to cancel.

L'entrepreneur ne doit pas acheter de maison

Lorsqu’on arrive à mettre de l’argent de côté suite à une vente d’entreprise, un lègue, une rente ou grâce au produit de son travail d’entrepreneur, de freelance ou de salarié, on entend souvent ce genre conseil : « Tu devrais investir dans la pierre, c’est l’investissement le plus sûr et le plus rentable ! ». Ne le faîtes pas. Vous risquez de vous endetter et de perdre votre temps et votre énergie.

Il y a plusieurs raisons pour ne pas acheter une maison. Nous en avons listé six, toutes sont à lier à des causes financières.

1) L’argent qui sortentrepreneur4

Lorsque vous prenez la décision d’acheter une maison, vous devez faire un chèque pour l’acompte, pour le moins conséquent. « Mais c’est un investissement » direz-vous. Historiquement, ce n’est pas vrai. Il suffit de vous dire lorsque vous signez ce chèque, que vous ne reverrez jamais cet argent. Vous serez toujours obligé d’investir du temps et de l’argent dans un bien immobilier : si vous le louez, vous aurez sans-cesse des travaux de mise aux normes et des demandes de vos locataires. Si vous l’occupez vous-même, vous aurez alors à investir dans du mobilier puis ne toucherez pas de loyer.

 

2) Les frais de clôtureentrepreneur5

Les frais de clôture correspondent aux frais annexes lors de l’achat d’une maison : avocats, assurances, notaire, … Au total, ce sont en moyenne plus de 4% du prix d’achat de la maison qu’il faut encore ajouter. Autrement dit, comptez 4 000 € supplémentaires pour tout investissement de 100 000 €. Soit deux à trois mois de loyer supplémentaires dans votre objectif de remboursement de l’investissement.

 

3) La maintenanceentrepreneur1

Quoi qu’il arrive, quand vous achetez une maison, vous allez devoir réparer et changer des choses. Beaucoup de choses. Selon la durée de vie de votre maison, tout les objets qui s’y trouvent vont devoir être changés au moins une fois, comme votre four, par exemple. Dépensez encore un peu plus d’argent…

Lorsque vous êtes un entrepreneur, deux choses :

  1. Vous avez besoin chaque centime pour votre entreprise. Pas pour votre four.
  2. Vous avez besoin chaque seconde pour votre entreprise. Pas pour votre four.

 

4) Les impôts

Il existe un mythe selon lequel vous pouvez déduire de vos impôts les intérêts du paiement de l’hypothèque/emprunt. En fait, ce n’est pas un si grand avantage. C’est même un point microscopique sur vos déclarations de revenus.
Connaissez-vous le principe selon lequel le loyer va augmenter avec l’inflation ? D’une part, si vous achetez un bien à Paris, les loyers sont maintenant plafonnés. D’autre part, vos impôts fonciers grimperont encore plus vite que l’inflation. Donc, vous gagnerez de moins en moins d’argent.

 

5) Vous êtes pris au piègeentrepreneur2

Expliquons pourquoi le mythe de la propriété est devenu une religion en France. Pendant les Trente Glorieuses, période durant laquelle certains d’entre nous ont pu connaître le plein emploi, il était perçu comme un objectif d’accéder à la propriété individuelle. L’Etat encourageait donc tous les français à acheter une maison. Seulement, avec les mutations du secteur de l’emploi que le XXème et le XXIème siècle connaissent, il est un atout que la propriété individuelle ne permet pas, ou que très peu : la mobilité.

Or, l’avantage d’être un entrepreneur est que tous les choix vous sont ouverts. La mobilité est non seulement une option, mais elle est souvent une nécessité. Vous n’êtes pas lié à un seul employeur, à une seule région. Le monde est votre opportunité.

 

6) Acheter une maison rend la vie de l’entrepreneur difficileentrepreneur3

Dire : “ma maison est un investissement” est une réalité. Cela cache néanmoins une chose : il s’agit d’un des pires investissements envisageables, voici pourquoi :

  1. Absence de liquidité. Vous ne pouvez pas sortir l’argent quand vous le souhaitez
  2. Fort engagement. Vous devez emprunter beaucoup d’argent dans la plupart des cas
  3. Pas de diversification. Pour la plupart des gens, une maison est de loin la plus grande partie de leur portefeuille et dépasse les 10% de la valeur nette que tout autre investissement devrait constituer

 

Investir dans des projets qui vous tiennent à cœur induit également une absence de liquidité. Mais cet investissement implique moins d’argent, et vous permet de faire plus de choix. La meilleure des choses à faire pour un entrepreneur est d’investir en lui-même, c’est-à-dire dans des projets qu’il souhaite porter. Prenez 1/20 du montant de l’acompte tel que dit plus tôt. Démarrez une entreprise. Votre retour sur investissement peut être de zéro (ce qui pourrait aussi être le cas pour une maison), mais il pourrait aussi aller jusqu’à 10 000%. Finalement, en tant qu’entrepreneur, si vous êtes assez persistant, vous obtiendrez l’un de ces 10 000% de rendement. Et vous serez en mesure d’être persistant parce que vous ne perdrez pas tout l’argent, ni le temps, que votre maison vous aurait couté.


Entrepreneurs, chefs d’entreprises, freelances ou salariés : n’hésitez pas à vous renseigner sur les formations dispensées par GII. Certaines d’entre elles peuvent vous permettre de changer votre vision des choses, parmi lesquelles :


 

Comments

Comments are disabled for this post