Press enter to see results or esc to cancel.

Devenir un manager bienveillant

L’arrivée des millenials en entreprise bouleverse les codes, et change les attitudes. Le management n’y échappe pas, avec des pratiques nouvelles qui donnent un coup de pied aux pratiques traditionnelles du travailler plus, pour gagner plus.

La technique de la carotte et du bâton, ne prend plus et la performance des employés ne se mesure plus à l’aspect financier mais au bien-être, un mot qui fait peur aux plus anciens. Et pour remédier à ça, le management bienveillant semble être la solution, pour fédérer vos équipes. Sans jouer au paternel, le nouveau manager permet d’augmenter la performance individuelle avec une approche différente de cohésion d’équipe et de bien-être au travail.

Dans les années 80, le fast management était de mise avec une demande d’efficience quantitative, plutôt que qualitative. Mais un bouleversement culturel est apparu et nous allons vous aider à y faire face et à le comprendre, avec une introduction au management bienveillant.

Dans cet article, vous allez donc apprendre:

  • ce qu’est le vrai management bienveillant
  • comment appliquer le management bienveillant
  • les qualités à développer

 

Le manager bienveillant : juste une figure à la mode ?

Beaucoup parleront de coup marketing ou d’outils de communication. Que la bienveillance au travail est synonyme de naïveté et que cela s’apparente à un paternalisme idéaliste. Mais non. Le manager bienveillant est une attitude beaucoup plus compliquée à mettre en place qu’on ne le pense car cela s’apparente à de la justice. Et être juste est un mantra qui fait rêver mais qu’il est difficile d’atteindre.

C’est une forme de leadership qui laisse chacun s’exprimer dans un cadre respectueux, sans discriminer et juger les autres. Et ce management bienveillant qui favorise la santé mentale et physique des employés est synonyme de performance, car il permet de donner du sens au travail des employés en les encourageants, et en les formant continuellement.

Est-ce un idéalisme impossible à atteindre ?

thomas-drouault-IBUcu_9vXJc-unsplash

En parler, c’est simple. L’appliquer, c’est plus dur. En effet, pour être capable de mettre en place le management bienveillant à votre entreprise, il faut que ce soit le choix de toute l’organisation. Que ce soit une impulsion donnée par les dirigeants qui créent une culture d’entreprise définit autour de ça.

Mais attention, le management bienveillant ne doit pas engendrer des tensions internes et des sources supplémentaires de stress en se transformant en messages contraignants (Tu dois faire ça pour être apprécié…). En effet, la bienveillance peut rapidement devenir une prison pour des managers sous pression, ne se donnant plus le temps de bien communiquer, de bien se comprendre pour agir ensemble. Elle peut alors être une porte ouverte vers le Burnout.

Pour remédier à cela, il est important que cela ne soit pas une décision mais bien un processus qui se crée grâce à un accompagnement en formant le manager pour qu’il soit d’abord bienveillant avec lui-même et qu’il sorte du jugement. On passe d’abord par une réelle acceptation de soi qui permet alors l’acceptation de l’autre amenant à accueillir les décisions qui s’imposent et à poser les actes « justes ».

Et, c’est quand on a compris cela, qu’on est capable de construire quelque chose de vraiment positif.

Il existe aussi des labels comme Happy at Work  ou Great places to work qui existent pour encourager de tels institutions et qui surtout sont de vrais tremplins à un recrutement réussi. En effet, les nouvelles générations talentueuses sont de plus en plus à la recherche de ce bien-être, alors on vous conseille de vous y intéresser ! 😉

De plus, il est facile d’en parler, de le souhaiter et de le désirer, mais le management bienveillant, cela doit se vivre. C’est quelque chose qu’on doit vraiment mettre en place à 100% pour avoir des résultats et ne pas bouleverser nos codes managériaux pour rien. Et pour cela, il existe de nombreuses solutions. Certaines entreprises se dotent même d’un employé dont la mission sera seulement de favoriser ce bien-être en organisant des meetings, en concoctant des espaces détentes, et en donnant des conseils pour s’écouter et écouter les autres. Les petits noms de ces fées du bonheur sont les Chiefs Hapiness Officer ou encore les Hospitality Manager.

Et l’entreprise en tête de classement pour ça et bien c’est BlablaCar ! De nombreuses pratiques managériales sont en place pour motiver leurs équipes et pour augmenter la qualité de vie au travail comme le fameux BlaBlaLunch, une application qui encourage les rencontres pendant la pause déjeuner au hasard avec 3 employés.

Et oui, car en effet, un management bienveillant revêt de nombreuses formes ! Tout d’abord une attitude managériale dont on vous donnera les secrets par la suite, des horaires aménagés qui permettent aux employés d’adapter leurs emplois du temps, des espaces et lieux détentes (salle de sieste, environnement éclairé…) ou encore l’encouragement au télétravail.

En bref, s’atteler à la tâche peut faire peur, mais au moins, il y a du choix !

 

Les conseils pour devenir un bon manager bienveillant

photo-1506784926709-22f1ec395907

Mais comment on fait réellement pour être un bon manager ?

On vous a listé les 5 piliers les plus essentielles pour être le meilleur manager de l’année 2020.

  • Etre un manager bienveillant, c’est offrir le bien être aux employés

C’est savoir écouter vos employés. Mais réellement.

Alors oui, ça vous parait évident dis comme ça, mais pas vraiment. Essayez et vous verrez. Ecoutez leurs besoins, écoutez leurs demandes et surtout encouragez les à parler.

Quand vous comprendrez leurs besoins, vous serez en mesure de leur offrir les services qui peuvent augmenter leurs performances (que ce soit le télétravail, un plus grand espace détente ou alors une attitude différente).

  • Être un manager bienveillant, c’est être humain

Il faut pouvoir, vous remettre-vous en question. En effet, vous êtes un humain, vous pouvez faire des erreurs comme tout le monde, alors acceptez-le et faites-le remarquer à vos employés. Ils doivent sentir que vous êtes au même niveau qu’eux.

  • Être un manager bienveillant, c’est accorder votre confiance

Vous devez montrer à vos employés qu’ils comptent et que leurs avis ont de l’intérêt. C’est la dynamique essentielle à une entreprise pour responsabiliser vos employés et favoriser leur autonomie, ce qui sera un vrai booster de performance.

  • Être un manager bienveillant, c’est accepter les erreurs pour encourager la créativité

Vos employés doivent être en mesure de prendre des risques, et pour cela vous devez accepter leurs erreurs. Cela ne veut pas dire être passif, et accepter sans rien dire toutes les erreurs, mais de les comprendre et de définir les issues et le pourquoi.

  • Être un manager bienveillant, c’est oser la gratitude

C’est valoriser vos employés en leur disant qu’ils font du bon boulot, c’est les fédérer vers une énergie commune. C’est oublier le « c’est bien, mais… » à tout bout de champ. L’objectif est d’être un support et d’accompagner vos employés vers des performances individuelles.


GII propose des formations managériales pour vous aider à vous accepter afin de transmettre des messages plus justes:

Se manager pour manager les autres

Prendre sa fonction de manager

 

 

 

 

 

 

Comments

Leave a Comment