Press enter to see results or esc to cancel.

Comment identifier et vaincre ses peurs ?

On est tous plus ou moins conscients de faire face à des peurs qui peuvent représenter de réels blocages. Parfois, ces peurs nous empêchent même de réaliser des exploits ou d’atteindre nos objectifs. 

C’est donc un réel frein à l’accomplissement de  notre vie personnelle et professionnelle et nous avons souvent des attitudes qui nuisent à notre épanouissement en ignorant nos peurs ou en ne les écoutant pas. Car les peurs peuvent aussi être des informations à prendre en compte, notamment quand on se trouve face à un danger.

On a donc décidé de vous partager cet article, pour vous aider dans un premier temps, à identifier vos peurs, à les comprendre et ensuite à vous en servir de guide. 

photo-1485459416579-6d3292a13a69

Identifier ses peurs

Il est difficile de prendre conscience de ses peurs et de les comprendre, mais il est encore plus difficile de savoir de quoi on a peur. Notre esprit peut les ranger dans la partie inconsciente de notre cerveau, ce qui est un réel problème. Cela nous empêche de les apprivoiser et de comprendre les freins ou les blocages que nous nous infligeons à nous-mêmes.

Nous vous proposons donc de réaliser un exercice simple qui ne nécessitera qu’une feuille de papier. 

Dans un premier temps, il s’agit d’identifier une dizaine de choses dont vous avez peur. Cela peut être absolument tout. Ne vous limitez pas à une catégorie ou à des peurs trop profondes. Dites simplement ce qui vous passe par la tête. 

Après avoir fait cette première liste, faites la même chose en identifiant une dizaine de choses dont vous n’avez pas peur. 

L’intérêt de cet exercice est multiple. Dans un premier temps, il vous amène à faire une introspection, ce qu’on prend jamais le temps de faire, surtout quand il s’agit d’identifier ses peurs, et ensuite il vous permet de détecter de nouvelles peurs en identifiant les choses dont vous n’avez pas peur. Le mental ne fonctionne pas en négatif, et généralement si on a pensé à ces choses, cela veut dire qu’il y a une certaine résonance avec la peur. 

Prenez donc le temps de les relire, pour voir si certaines d’entre elles peuvent cacher d’autres peurs. 

Dans un deuxième temps, prenez une des peurs identifiées, puis fermez les yeux. Pensez à cette peur de manière générale et gardez dans votre mémoire tout ce que vous vous dites. Notez-le. Puis fermez les yeux à nouveau, replongez-vous dans cette peur, et observez comment elle se traduit physiquement. Ces indicateurs physiques sont essentiels car ils peuvent vous permettre d’identifier d’autres peurs. Essayez de comprendre dans quelles situations, vous avez pu ressentir cela. 

 

Pourquoi on a peur

 Après avoir identifié quelles peurs nous avons, il est important de comprendre pourquoi on a peur, pour pouvoir s’en libérer. 

La peur arrive généralement car on se raconte des histoires et qu’on est dans le domaine du ressenti. C’est-à-dire, que l’on n’est pas centré et que nos émotions prennent le dessus.

Il y a donc trois grandes raisons qui expliquent que l’on a peur :

  •     Des schémas comportementaux

Ce sont des schémas que l’on entretient pour se rassurer. Ils permettent de ne pas quitter sa zone de confort et de faire un minimum d’effort. Ces schémas résultent généralement de croyances ancrées qui découlent de notre enfance, de notre éducation ou de nos expériences. Les trois points suivants sont des modes opératoires que l’on entretient pour ne rien changer et donc pour rester dans la peur. 

Le premier schéma que l’on peut mettre en place pour se rassurer, est la “projection”. On se dit que “c’est la faute des autres”. 

Ensuite, la “fatalité” qui consiste à subir. Par exemple, se dire “c’est normal, je suis craintive, je n’y peux rien”. Cela permet d’entretenir nos peurs, en se disant que l’on ne peut rien y changer. 

Enfin, il y a la “fuite”. On fait tout pour éviter nos ressentis.  

  •     Quitter l’ici et le maintenant

Avoir peur, c’est aussi tout faire pour sortir du Présent de  l’ici et maintenant, en se focalisant sur d’autres choses. Cela nous permet d’éviter les peurs qui sont en face de nous, pour concentrer notre attention sur d’autres peurs. 

Il y a 4 moyens de quitter l’ici et le maintenant :

    Se raconter des histoires sur soi, positives ou négatives (je suis grandiose, je suis nul…)  

    Se raconter des histoires sur l’Autre (les autres, la société, le gouvernement…) 

      Le passé (se remémorer des choses négatives)

      Le futur (se projeter, espérer, imaginer, réinventer, rêver…

Attention, penser au futur et au passé peut être bien. Cela permet de puiser du positif de ses expériences passées et de se fixer des objectifs. Mais c’est un état, toujours moins puissant que le présent.

  •     Des informations à prendre en compte 

Mais la peur, c’est aussi un indicateur qui peut être très utile. En effet, cela nous permet de détecter des menaces/dangers imminents afin de pouvoir nous mettre en sécurité. 

Cela peut être problématique quand on reste paralysé par la peur et que l’on n’est plus capable de prendre nos décisions. 

 

Se dégager de ses peurs

Le meilleur conseil que l’on pourrait vous donner face aux peurs,les bonnes et les mauvaise,pour les garder ou vous en servir, serait de pratiquer la présence. Pour cela, il existe plusieurs solutions. 

La méditation est un bon moyen de vous concentrer sur l’essentiel et de pratiquer la présence. Elle permet de vous libérer des pensées négatives et d’être entièrement ici et maintenant. 

Le premier petit exercice introspectif que l’on peut vous conseiller pour muscler votre présence est le suivant. Réalisez chaque phase l’une après l’autre.

  • Respirer par le ventre (pousser chaque phase de respiration un peu plus longtemps) 
  • Prendre un moment où vous vous êtes senti vraiment bien et vous mettre dans la situation grâce aux souvenirs : odeurs, bruits…  => Prendre une ancre dès que vous êtes dans votre souvenir agréable (un geste simple que vous réaliserez à chaque fois que vous vous sentez partir)
  • Pratiquer la cohérence cardiaque : imaginer son cœur qui se dilate et qui se contracte 
  • Porter son attention, sur :
    • Les sons
    • Les différentes parties du corps en commençant par les pieds
    • Les pensées : les laisser passer

 Vous constaterez un sentiment de détente. C’est le moment de penser à vos peurs pour mieux les comprendre. 

GII peut vous aider

Chez GII, on pratique des formations continues qui peuvent vous permettre de développer votre présence tout en identifiant vos croyances limitantes. 

 Notamment, dans notre cycle Développement Managérial, que vous pouvez retrouver ici

 

 

Comments

Leave a Comment